Level 2
Level 1

Proverbes Complexes


68 words 0 ignored

Ready to learn       Ready to review

Ignore words

Check the boxes below to ignore/unignore words, then click save at the bottom. Ignored words will never appear in any learning session.

All None

Ignore?
I a un temps que trampa un autre que destrampa.
Il y a un temps qui mouille, un autre qui sèche.
Vau mai peta en companhiá que creva solet.
Il vaut mieux péter en compagnie que crever seul.
Après un acampaire cal un des campilhaire.
A un avare qui amasse succède celui qui dilapide.
Raça raceja.
On n'échappe pas à sa race.
Chin de raça, lo chin de cassa.
Quand il est de race, le chien chasse.
Entre manla e se grata, i a qu'a comença.
Entre manger et se gratter, il suffit de commencer.
Que l'ai va, lo fa.
Qui y va le fait.
Lo que l'ai manda, l'ai va pas.
Celui qui commande n'y va pas.
Roda que rodaras, mai dins ton pais tornaras.
Rode qui rodera, mais dans ton pays tu reviendras.
Es totjorn mal montat que passa davant.
C'est toujours le moins bien harnaché qui prend les rênes et passe le premier.
Lo que demora jos son cobèrt, se res non ganha, res non perd.
Celui qui reste sous son toit, s'il ne gagne rien, il ne perd rien.
S'espandis coma una auca.
Elle se dandine comme une oie.
I a pas res de pus valent qu'un fenhant que se met en colèra.
Il n'y a pas plus vaillant qu'un fainéant quand il se met en colère.
Pos virar ton cuol al vent, pos pas lo virar al temps !
Tu peux tourner ton cul au vent, tu ne peux pas le tourner à temps !
Es afairat como lo borrel quand fa sas Pascas.
Il est affairé comme le bourreau quand il fait ses Pâques.
Soldat forçat a pas jamai plan portat lo sac.
Soldat forcé n'a jamais bien porté son sac.
Gasten pas lo blat de la semença.
Ne gâtons pas le blé de la semence.
Tres carêmas e tres vendémias per an, tugarien ases e capelans
Trois carêmes et trois vendanges par an tueraient les ânes et les curés.
Es afairat coma un ase de vendémia.
Il est affairé comme un âne de vendanges.
Michanta afaire quand los capelans lauran.
Mauvaise affaire quand les curés labourent.
Los cats fan pas de chins.
Les chats ne font pas des chiens.
Quand lo chin japo, quicòm i a.
Quand le chien jappe, il y a quelque chose.
Quand la polo tiro vers lo gal, es pas l'amor que cal.
Quand la poule va vers le coq, ce n'est pas l'amour qu'il faut.
Es desgordit como un plen panièr d'aucels.
Il est dégourdi comme un plein panier d'oiseaux.
Que se fa feda, lo lop la manja.
Qui se fait brebis, le loup le mange.
Cada aucel trapa son nis bel.
Chaque oiseau trouve son nid beau.
Cada pichot aucelo a son pichot coratge.
Chaque petit oiseau a son petit courage.
I e vei mai qu'un peis enfarinat.
Il y voit mieux qu'un poisson enfariné.
A vaca grassa, vedel foiros.
A vache grasse, veau diarrhéique.
Anen tondre las cabras, auren pus leu tondut.
Allons tondre les chèvres, nous aurons vite tondu.
Lo tren que pren la miola, totjorn i e dura.
L'allure que prend la mule lui durera toujours.
Es coma se bailaba de pan benit a un ase.
C'est comme si l'on donnait du pain bénit à un âne.
Que per ase se loga, per ase deu servi.
Qui se loue pour accomplir un travail d'âne doit servir comme le ferait un âne.
Es sot coma rauba saumas.
Il est sot comme un voleur d'ânesse.
Pichots enfants, pichots laguis, grand enfants grands laguis.
Petits enfants, petits soucis, grands enfants grands soucis.
Qual es fol quand nais, toda la vida s'en patis.
Qui est fou à la naissance, toute la vie s'en ressent.
Michanta herba, creis lèu.
Mauvaise herbe croît vite.
D'enfants a l'ostal, de rats a la cavo, de pijons al plancat an lèu destorbat un ostal.
Des enfants dans la maison, des rats à la cave, des pigeons au grenier, ont vite détruit une maison.
Entre un enfant e un cadèl, sap qual i é fa bel .
Entre un enfant et un chiot, les deux savent distinguer ceux qui les gâtent.
Sios polit coma un sòu nòu.
Tu es joli comme un sou neuf.
La bornicarié porta pas pa a casa.
La beauté n'apporte pas de pain à la maison.
Miral de carriere, fumeras d'ostal.
Miroir dans la rue, fumier dans la maison.
Las femnas fan e desfan los ostals.
Les femmes font et défont les maisons.
Una filfa, brava filha, dos filhas, pron de filhas, tres filhas, amb la maire, quante torment per lo paire.
Une fille, brave fille, deux filles, assez de filles, trois filles, avec la mère, quel tourment pour un père.
Lo sen ven pas avant l'edat.
Le bon sens n'arrive jamais avant l'age.
L'ola topin totjorn son coverton.
La marmite trouve toujours son couvercle.
Pren ton vesin, saupras lo sieu.
Epouse ton voisin si tu veux vraiment pénétrer son secret.
Tot aquò s'arrengara sus lou cousin.
Tout s'arrange sur le coussin.
Lo ques al molin engrana.
Celui qui est au moulin engrange et se sert le premier.
A un ciquin, ne cal un e mièg.
A coquin, il en faut un et demi.
Val ami un raubaire qu'un messorguièr.
Mieux vaut un voleur qu'un menteur.
Lo que a de bon sens, que se calhé !
Celui qui a du bon sens, qu'il se taise !
Una caneta a pas jamaï escanat un vinhairon.
Une canette n'a jamais étranglé un vigneron.
Volen totes veni viels, i a pas res de rar.
Nous voulons tous devenir vieux, celan'a rien de rare.
Cò que se vei, se pòt pas amagar.
Ce qui se voit, on ne peut le cacher.
Tala testo, talas ancas.
Telle tête, telles fesses.
Per carnavalh se marida la rambalh.
Pour le carnaval s'installe le désordre.
Ven pas vielh qual vòl.
Ne vient pas vieux qui veut.
Plòu totjorn sus los pus banhats.
Il pleut toujours sur les plus mouillés.
Lo malur tomba sus los pus mal vestits.
Le malheur tombe sur les plus mal vêtus.
Al mariaje e a la mort, la diabla fa sos esfòrcs.
Au mariage et à la mort, le diable fait ses efforts.
Es pas l'òme que ganha es lo temps.
Ce n'est pas l'homme qui gagne, c'est le temps.
Moris pas jamai que lo pus malaut.
Il ne meurt jamais que le plus malade.
La palho e lo temps amaduron las nesplas.
La apille et le temps mûrissent les nèfles.
Cal nàisser per estre polit, se marida per estre ric e morir per estre brave.
Il faut naître pour être beau, se marier pour être riche et mourir pour être brave.
Rises pas de mon dòl, quand lo meu finira, lo teu commençara.
Ne ris pas de mon deuil, quand le mien finira, le tien commencera.
E lo grand mòt que l'òme oblida, veja-aici; la mòrt es la vida.
Et le grand mot que l'homme oublie, le voici: la mort c'est la vie.
Es empegat coma un rat ambe tres nogas.
Il est embarrassé comme un rat devant trois noix.