Level 47 Level 49
Level 48

C7.1.4.4 Formes du verbe « être » au présent


92 words 0 ignored

Ready to learn       Ready to review

Ignore words

Check the boxes below to ignore/unignore words, then click save at the bottom. Ignored words will never appear in any learning session.

All None

Ignore?
An oabl zo glas.
[C'est] Le ciel [qui] est bleu.
Yann zo o lenn.
[C'est]Yann [qui] est en train de lire.
Tud zo er sal.
Il y a du monde dans la salle.
Ar c’hi zo en e loch.
[C'est]Le chien [qui] est dans sa niche.
Petra zo ruz ?
Qu’est-ce qui est rouge ?
laerezh zo fall
voler est mal
Avel zo.
Il y a du vent.
Tri miz zo
Il y a trois mois.
Er stal-se ez eus ur bern traoù marc’had-mat.
Il y a un tas de choses bon-marché dans ce magasin.
Eno ez eus tud.
Là il y a du monde.
Kouezhet ez eus ur fubuenn e-barzh er werenn.
Un moucheron est tombé dans le verre.
Lavaret ez eus din mont d’ar skol.
On m’a dit d’aller à l’école (= il m’a été dit…)
Difennet ez eus ouzh ar c’hirri tremen dre an hent-se.
On a défendu aux voitures de passer par cette route (= il a été défendu aux voitures…)
Eno zo tud.
Là il y a du monde. (Litt. "Là est du monde")
Hir eo an hent.
La route est longue. (litt. « long est la route »)
Pounner eo ma sac’h.
Mon sac est lourd. (litt. « lourd est mon sac »)
Debret eo lein.
Le petit-déjeuner est terminé (litt. « mangé est petit-déjeuner »)
Kouezhet eo ar fubuenn e-barzh er werenn.
Le moucheron est tombé dans le verre. (Tombé est le moucheron dans le verre)
Skuizh oc’h.
Vous êtes fatigués. (Fatigués vous êtes)
Lous eo.
Il est sale. (Sale il est)
Gleb eo.
C’est mouillé. (Mouillé il est)
Annaig eo.
C’est Annaig. (Annaig elle est)
Un ti eo.
C’est une maison. (Une maison elle est)
Piv eo ?
Qui est-ce ? Qui c’est ?
Ur vezh eo ?
C’est une honte ? (Une honte elle est)
Pemp eur eo.
Il est cinq heures.
Tremen poent eo mont kuit.
Il est plus que temps de partir.
Spontus eo klevet seurt traoù.
Il est épouvantable d’entendre de telles choses.
Ret eo kaout ur vantell-c’hlav.
Il est nécessaire/obligatoire d’avoir un imperméable.
Difennet eo butunat.
Il est défendu de fumer.
Londrez eo kêr-benn Bro-Saoz.
Londres est la capitale de l’Angleterre.
Tad Yann eo ma eontr.
Le père de Yann est mon oncle.
Merc’hed eo liester merc’h.
Filles est le pluriel de fille. Le pluriel de fille c’est filles.
Ar paotr eo gwenn e gasketenn.
L’homme a une casquette blanche. (L’homme est blanche sa casquette)
Ar plant-mañ eo dav dourañ anezho.
Il faut arroser ces plantes. (Les plantes-ci elle est falloir arroser elles)
Me eo ingal din.
Cela m’est égal. (Moi il est égal à moi)
Hi zo lemm he spered.
Elle a l’esprit affuté. (Elle est affutée son esprit)
Piv 'oar petra eo un ornitorink ?
Qui sait qu’est-ce c’est qu’un ornithorynque ?
Gwell eo daou zen gloazet eget unan lazhet.
Mieux vaut deux blessés qu’un tué.
War an dorgenn emañ an ti.
La maison est sur la colline. (Sur la colline se trouve la maison)
Pelec’h emañ ma c’hreionoù ?
Où sont mes crayons ?
Da bet eur emañ an abadenn ?
À quelle heure est la séance ?
Da Yaou emañ ar marc’had.
Le marché se tient le jeudi.
Hiziv emañ al Lun.
Aujourd’hui c’est lundi.
Amañ emaint.
Ils sont ici. (Ici ils sont)
Amañ emañ.
Il est ici. (Ici il se trouve)
Amañ eo.
C’est ici. (Ici il est)
Emañ an asied war an daol.
L’assiette est sur la table. (Se trouve l’assiette sur la table)
War ar skeudenn emañ Anquetil ha Poulidor.
Il y a Anquetil et Poulidor sur la photo. (= Anquetil et Poulidor sont sur la photo)
Er brezel-mañ emañ Bro-Saoz ha Bro-Spagn.
Dans cette guerre il y a l’Angleterre et l’Espagne (= se (re)trouvent)
Hiziv emañ ar Sul.
Aujourd’hui c’est dimanche. On est dimanche aujourd’hui.
Ar Sul zo hiziv.
C’est aujourd’hui dimanche.
Ar Sadorn zo.
C’est samedi. On est samedi.
Ar vakañsoù zo.
C’est les vacances.
Nedeleg zo.
C’est Noël.
A-du emaint ganimp.
Ils sont d’accord avec nous.
Penaos ’mañ ?
Comment est-il (placé, disposé…) ?
Mat ’mañ.
Il est bien mis / placé / disposé.
Evel-se ’mañ an traoù.
Les choses sont ainsi.
Dilabour eo.
Il est sans travail. (Constatation d’ordre général et pour un laps de temps non précisé [présent continu])
Dilabour emañ.
Il est sans travail. (Constatation [présent d’actualité] pour le laps de temps précis dont on parle)
Da werzhañ emañ.
Il est à vendre. C’est à vendre.
Da damall emañ.
On doit lui reprocher cela. (litt. « à accuser est »)
Gant e c’hoar emañ an alc’hwez.
La clé est avec sa sœur. (Avec sa sœur est la clé)
Gantañ emañ ar wirionez.
Il a raison (Avec lui est la vérité)
Da gentañ emaomp.
Nous sommes les premiers, en première position.
Da eil emaon.
Je suis deuxième.
Da ziwezhañ emañ ar re c’hlas.
Les bleus sont les derniers, en dernière position.
Hec’h-unan emañ.
Elle est (toute) seule.
Ho-taou emaoc’h e vakañsoù.
Vous êtes tous les deux en vacances.
Re emaint.
Ils sont trop nombreux.
Seizh emaint war ar renk.
Ils sont sept sur les rangs. (Sept ils sont sur les rangs).
Er gêr ez eus tri skinweler.
À la maison il y a trois téléviseurs.
Daou vreur int.
Ce sont deux frères. (Deux frères ils sont)
Emañ ma zad o koarañ e votoù.
Mon père est train de cirer ses chaussures.
O kousket emaint.
Ils sont en train de dormir.
Skuizh on o sellet ouzh ar skinwel.
Je suis fatigué de regarder la télé.
N’eo ket brav an amzer.
Le temps n’est pas beau.
N’eus ket nemeur a dud.
Il n’y a pas beaucoup de monde.
N’emañ ket Lizig er gêr.
Lizig n’est pas à la maison.
Da dad zo bras.
[C’est] Ton père [qui] est grand.
N’eo ket bras da dad.
Ton père n’est pas grand.
Ur c’harr zo war ribl ar straed.
[C’est] Une voiture [qui] est sur le bord de la rue.
N’eus karr ebet war ribl ar straed.
Il n’y a pas de voiture sur le bord de la rue.
Ma breur zo erru dija.
[C’est] Mon frère [qui] est déjà arrivé.
Ma breur n’eo ket erruet c’hoazh.
Mon frère n’est pas encore arrivé.
Ma loeroù zo dindan ar gwele.
[Ce sont] Mes chaussettes [qui] sont sous le lit.
Ma loeroù n’emaint ket dindan ar gwele.
Mes chaussettes ne sont pas sous le lit.
Me a garfe am bout ur c’harr.
J’aimerais avoir une voiture (vannetais)
Krediñ a ra dezhañ en devout ul levr diwar-benn ar Vikinged.
Il croit avoir un livre sur les Vikings (vannetais)
Bet hon eus kalz a draoù hep hor bout goulennet.
Nous avons eu beaucoup de choses sans avoir demandé (vannetais).
C’hwi a zlefe ho pout mezh !
Vous devriez avoir honte ! (vannetais)